Editions Terre Urbaine
 
L'eau dans la ville,
un enjeu climatique et sanitaire
Dimanche 22 mars 2020, nous fêtions la Journée mondiale de l’eau
 
L’occasion de rappeler que l’accès à l’eau potable n’est reconnu comme un droit de l’homme que depuis 10 ans… alors que sans eau, on ne peut pas vivre plus de trois jours.
Aujourd’hui encore, selon l’UNICEF, 2,2 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable (chiffres 2019). En période de crise sanitaire internationale, on comprend plus que jamais la nécessité de la ressource pour survivre, et l’enjeu qu’elle représente pour nos sociétés actuelles.
Thierry Paquot présente H2O Les eaux de l'oubli
 
En mars 2020, les éditions Terre Urbaine ont publié le livre d'Ivan Illich, H20 Les eaux de l'oubli. Un très joli voyage rythmé par des chapitres courts qui donnent à lire une histoire de l'eau dans les villes depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours. Une approche poétique, culturelle et historique qui place l'eau au cœur de nos sociétés urbaines et que nous est présenté ici, par le philosophe Thierry Paquot.
 
Video
 
 
 
 
Le saviez-vous?
 
Pendant de nombreux siècles, l’eau était considérée comme mauvaise pour la santé, le parfum remplaçait cette dernière dans les soins de la toilette et « la propreté corporelle était hydrophobe » nous apprend Ivan Illich.
« Lorsque Mademoiselle Deschamps, une danseuse, fit installer dans son appartement parisien, en 1750, deux cabinets, l’un pour la toilette, l’autre de lieux à l’anglaise, le tout orné de glaces, cette nouveauté fut largement commentée. Un siècle plus, la salle de bain était encore une rareté » (p. 91)
On a du mal à imaginer que les médecins, à l’époque, puissent préconiser les saignées plutôt que le lavage des mains, et pourtant… Alors, imaginez la chose dans un contexte de corona virus…
 
Savourons notre chance, dans les pays développés, de pouvoir nous laver les mains et désinfecter nos quotidiens ; à l’inverse d’une grande partie de la population mondiale qui n’aura pas le même luxe.
 
L’eau est une ressource vitale, prenons-en soin.
 
 
 
 
 
L’eau dans le contexte de changement climatique
 
Dans un contexte de modification du climat, l’eau va devenir une ressource de plus en plus rare, notamment en réponse à l’élévation des températures qui augmentera les étiages et les baisses de débits de 10 à 40% sur les différents cours d’eau. À l’inverse, l’eau sera de plus en plus présente sous la forme d’inondations. « Dans un contexte de dérèglement climatique, nous observons une augmentation du nombre de catastrophes d’environ 2% par an depuis une quinzaine d’années. Parmi tous les évènements recensés au cours de la période 1998-2017, 43,4% étaient des inondations impactant jusqu’à deux milliards de personnes », explique Charlotte Heinzlef, dans son ouvrage Recettes de résilience urbaine paru en septembre 2019 aux Éditions Universitaires d’Avignon. Les inondations sont des risques aux conséquences très différentes d’un territoire à un autre, en fonction de la présence ou non d’activités humaines, et du bassin versant sur lequel elles se situent. Ainsi, certaines villes sont soumises à la montée lente des eaux d’un cours d’eau de plaine ou de nappe qui permet de voir venir la crue et de s’y adapter ; là où d’autres sont envahies par des crues torrentielles, dites cévenoles, consécutives à des averses violentes, comme c’est le cas pour les villes méditerranéennes, avec un temps de réactivité très court et un temps de préparation très faible. D’autres encore, en bord de littoral, peuvent connaître des submersions marines qui ne sont pas sans dégâts, car souvent cumulées à des tempêtes et des vents violents. L’architecture et la ville doivent s’adapter aux caractéristiques de ces risques très variables.
 
Lire l'article dans son intégralité
 
Un peu de nourriture intellectuelle
 
Lisez, buvez, mangez des livres !
Terre Urbaine est là pour vous servir.
Malgré le confinement et la fermeture des librairies, nous maintenons la commande en ligne dont les frais de livraison sont exceptionnellement (et durant toute la pandémie) à 0,50 centimes d’euros partout en France, et à 1€ partout en Europe.
N’hésitez pas à commander vos livres, nous vous les livrons tout chaud quelques jours plus tard.
 
Commander
À suivre
 
Le livre de Thierry Paquot, Demeure terrestre, initialement prévu en librairie le 15 avril, est reporté au mois de mai, la conjoncture obligeant ce report.
Le livre sera disponible sur le site internet dès la fin avril et en librairie probablement à partir du 12 mai 2020, du moins nous l’espérons !
 
Livre
 
Éditions Terre Urbaine
49 avenue du Général de Gaulle
94160 Saint-Mandé
contact@terreurbaine.com
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
 
 
Cet e-mail a été envoyé à lblepage@gmail.com
 
SendinBlue
 
 
© 2020 EDITIONS TERRE URBAINE